top of page
Design sans titre (2).png

EUGE VALOVIRTA - Interview

Imaginez une fusion d'OZZY OSBOURNE, VAN HALEN, MÖTLEY CRÜE et WHITESNAKE, agrémentée de riffs lourds et de grooves à la PANTERA - un son qui semblait appartenir au passé, pourtant EUGE VALOVIRTA condense toutes ses sonorités dans son 3ème album solo HARDTONES et c'est à cette occasion que le guitariste a répondu à nos questions.


Euge Valovirta Interview


Q : Votre prochain album, HARDTONES, sortira le 31 mai. C'est le troisième album solo de votre carrière. Vous collaborez avec de grands noms de la musique et vous faites également partie du groupe Cyrha. Un CV plutôt cool !

Merci ! Oui, je suis dans le métier depuis assez longtemps et j'ai noué de nombreuses amitiés avec des gens formidables qui se trouvent aussi être de grands musiciens, donc oui, c'est plutôt cool :-)


Q : Trois ans séparent HARDTONES de votre dernier album, SHOOTING FROM THE HIP. Que s'est-il passé pendant ces trois ans ?

Nous avons sorti notre troisième album avec Cyhra (The Vertigo Trigger) et avons fait quelques tournées après cela, et la tournée est en fait toujours en cours. Parfois plus intensivement et parfois moins. J'ai aussi produit, enregistré et mixé des albums pour d'autres groupes et artistes, fait des vidéos pour ma chaîne YouTube, etc.


Q : Concernant la pochette de HARDTONES, elle présente une magnifique peinture inspirée du Japon. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette œuvre ? (Inspiration, artiste ?)

L'inspiration vient de mes tatouages - principalement mon dragon qui couvre tout mon dos et la carpe noire sur ma poitrine - qui font partie du folklore japonais. Il s'agit de relever des défis (la carpe nage à contre-courant vers sa destination) et de devenir quelque chose de différent de manière positive (la destination est une grotte au bout de la rivière et la carpe devient un dragon qui, dans la culture japonaise, représente le bien et le positif).


L'artiste est Devin James qui joue également de la batterie sur l'album. Un gars aux multiples talents !


Euge Valovirta - HARDTONES

Q : Comment se passe la création des morceaux ? Écrivez-vous d'abord la mélodie puis pensez-vous "tel ou tel chanteur conviendrait bien à celui-ci" ? Ou avez-vous d'abord les invités et vous écrivez ensemble ?

J'ai d'abord écrit les morceaux de base (versions instrumentales) avec un chanteur spécifique en tête pour chaque chanson, puis j'ai envoyé ces versions aux chanteurs. Je n'ai écrit aucune parole ; tous les chanteurs ont écrit leurs paroles et mélodies vocales eux-mêmes, puis nous avons terminé (l'écriture de) la chanson ensemble.


Après avoir "verrouillé" la chanson, j'ai envoyé les mixes bruts avec et sans mes programmations de batterie à Devin qui a ensuite joué et enregistré les batteries. Il a utilisé mes démos de batterie programmées juste comme un genre de guide, mais je lui ai laissé une grande liberté.


Après avoir reçu les vraies batteries de Devin, j'ai réenregistré toutes les guitares et les basses en me synchronisant avec les batteries de Devin, puis j'ai mixé et masterisé toutes les chansons :-).


Q : Comment se déroulent les premiers échanges pour votre future musique ? Contactez-vous directement l'artiste en question ?

Oui, je lui passe juste un coup de fil ou lui envoie un e-mail.


Q : On ressent les influences de VAN HALEN, OZZY OSBOURNE et bien d'autres dans votre jeu. Collaborer avec tant d'artistes vous permet-il d'élargir vos influences et de découvrir des sons différents ?

Ce sont quelques-uns de mes artistes et groupes préférés et je pense qu'il est assez naturel que l'on ressente leur influence puisque je joue et écris simplement ce que j'aime jouer et écrire. Et écouter évidemment aussi :-).




Q : Avec quel musicien aimeriez-vous collaborer sur un futur morceau ?

Oh, c'est difficile car il y en a tellement, mais je dirais Lzzy Hale.


Q : Vous faites également partie du groupe Cyhra. J'imagine que le processus créatif est complètement différent. Quels sont les avantages et les inconvénients de faire un album solo ?

En fait, c'est à peu près comme je l'ai décrit plus tôt, sauf que c'est avec Jake E et non avec plusieurs chanteurs différents. Et nous écrivons tous dans Cyhra, donc il y a juste "plus de chefs pour cuisiner le plat" :-). Et les idées de chansons initiales viennent de nous tous, comme - ok, finissons la chanson de Marcus maintenant, puis celle de Jake, etc.


J'ai le dernier mot sur tout quand je fais un album solo, ce qui peut être un avantage mais aussi un inconvénient. Hah ! :-)


Q : Vous venez de Finlande, un pays qui voit émerger de nombreux groupes de metal. Pensez-vous que c'est un avantage d'être un musicien finlandais ?

Je pense que c'est un avantage d'être finlandais, tout simplement ;-).



Q : Vous testez souvent beaucoup de matériel sur votre chaîne YouTube. Pensez-vous que le matériel est important quand on commence à jouer de la guitare ?

Non. J'ai toujours pratiqué avec juste une guitare et sans autre matériel (pas d'amplis, de pédales, etc.) et quand je sonne bien juste comme ça sans rien d'autre, je sais que je sonnerai bien avec n'importe quel matériel.


Un bon joueur sonnera bien peu importe le matériel et un mauvais joueur sonnera mal peu importe le matériel. La chose la plus importante est d'avoir de la passion, de pratiquer et de jouer beaucoup.


Q : Quels sont vos prochains projets ? Une tournée ?

Nous (le groupe de metal finlandais Oceanhoarse en tant que mon groupe) venons de faire deux concerts de sortie d'album en Finlande avec tous les chanteurs de l'album et il n'y a pas d'autres concerts prévus car nous avons tous nos groupes principaux qui nous occupent. C'était une sorte de miracle que tout le monde ait réussi à faire ces concerts avec leurs emplois du temps chargés.


Je suis vraiment occupé pour le reste de l'année car nous faisons une tournée de festivals d'été de retour en Finlande avec Suburban Tribe et ensuite nous avons une tournée scandinave avec Cyhra, etc. Et j'ai des travaux de production et de mixage avec différents groupes tout le temps.


J'aimerais faire plus de concerts "solo" donc j'espère que je trouverai, ainsi que les autres gars, le temps à l'avenir pour les faire !



Un grand merci à Euge Valovirta pour ses réponses et à SLH Agency pour la mise en relation.

0 commentaire

コメント


bottom of page